Marteau Passe Billot Complétement marteau

, par  Pascal , popularité : 18%

Après avoir exploré les outils au nom d’oiseaux dans nos ateliers, Pascal nous fait partager ses connaissances, et plus spécialement dans le domaine de la marcuphilie, dont il est un adepte.

"Combien de fois j’ai entendu des inepties face à un outil, le plus sage étant de se renseigner, de se documenter et souvent de se taire.
Certains outils n’étant plus d’actualité, la mémoire de leur fonction est partie avec les utilisateurs.
Aujourd’hui je vous parlerai du passe billot.

Vous avez certainement vu ce drôle de marteau tout en acier, souvent rouillé délaissé, abandonné, négligé, vendu avec un certain dédain dans les vides greniers pour une poignée de cerises…
De petite taille, mesurant 150mm de longueur pour un poids de 100 à 120 grammes, tout en acier, manche compris, avec une tête comportant une table carrée [1] d’une part et une panne pied de biche d’autre part.

Un outil est fait pour un usage bien particulier ; d’où l’inévitable question "à quoi ça sert ".
Paul FELLER répondait : "Ça sert à l’Homme pour devenir homme en devenant ouvrier".
Pour lui la bonne question, c’était : "A qui ça sert ?".

En toute modestie je vais donner mes réponses.

A qui : au roulier. Autrefois, le roulier [2] désignait l’homme (le voiturier) et/ou son chariot tiré par un ou plusieurs chevaux.

A quoi : les chevaux étaient équipés d’un collier d’épaule confectionné de cuir et bourré de crin et de paille. Ce bourrelet de cuir est renforcé par du bois. Chaque attelle est percée d’un trou à travers lequel passe une pièce de cuir, le billot qui, à l’avant est retenu par une cheville de bois qui se nomme piquet ou bois de billot. A l’arrière, le billot fait une boucle où est fixée le crochet d’attelage sur lequel vient s’arrimer le trait.
Toute la force de traction s’exerçait sur cette pièce de cuir qui parfois cassait.

Le roulier en avait toujours en réserve. Pour les remplacer et les faire passer à travers le trou de l’attelle, il se servait du manche en fer du marteau passe billot."

Pascal MARCILLY animateur de l’atelier chaudronnerie.


(Sources : Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers
Bourrelier et bourrelier -Bastier
Transmettre N°7 bulletin de l’Association des Amis de Paul FELLER Janvier 2009)

[1partie plate du marteau permettant de marteler une pièce opposée à la panne (partie effilée)

[2Victor Hugo, par exemple, utilise plusieurs fois ce mot dans ses récits de voyages.

Navigation

AgendaTous les événements

Annonces

Sites favoris Tous les sites

14 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

  • Rencontre départementale

    Le 15 février 2018, les Présidents des 12 "Outil en Main" de l’Aube, accompagnés de quelques (...)

  • Rencontre...

    Le 19 janvier 2017, les Présidents des Associations de l’Outil en Main de l’Aube, de la (...)

  • Sur Twitter

    Après Facebook, c’est sur Twitter que vous pouvez également suivre l’Outil en Main de Troyes : (...)