le Vitrail "Tiffany"

La technique du vitrail Tiffany a été créée par un américain nommé Louis-Comfort TIFFANY vers la fin du XIXe siècle.

Jugeant le procédé du plomb trop restrictif, il travailla directement les fragments de verres colorés selon une méthode nouvelle. Celle-ci fut rendue célèbre par la création des fameuses "lampes Tiffany".

Le "Tiffany" allie à sa légèreté, la capacité de créer des pièces en volume tels que des vases ou des lampes. C’est une liberté que n’offre pas le vitrail traditionnel à l’assemblage au plomb, qui reste lourd et ne se courbe pas.

Une maquette du vitrail est dessinée sur un carton et reproduite sur du papier calque qui sera découpé. Chaque pièce, numérotée, sert de gabarit pour la découpe du verre.

La découpe du verre se fait à l'aide d'un diamant ou d'un coupe verre, les morceaux de verre découpés sont ensuite meulés.

Chaque pièce de verre coupée est entourée d'un ruban de cuivre avant sa mise en place sur le plan de travail. Le vitrail est maintenu par des clous.

Après application d'une graisse à soudure pour faciliter l'adhésion, les soudures sont réalisées avec de l’étain, d'abord par points puis en recouvrant intégralement le cuivre.
Une patine peut ensuite être appliquée sur la soudure selon le "fini" désiré.

© CATHPHIL Productions 2019